POLCCA.png

 

Le projet Interreg POLCCA, « Plan Ouest Lémanique pour la Connaissance et la Conservation des Azurés »
Ce projet Franco-suisse associe 6 partenaires (Canton de Vaud et de Genève, les Conservatoires d'espaces naturels de Savoie, Haute-Savoie et Rhône-Alpes ainsi que EID Rhône-Alpes) dans un vaste plan de sauvegarde de quatre espèces de papillons « Maculinea ».

 

L'objectif général du projet, qui s'inscrit dans la poursuite d'un premier projet INTERREG mené sur la période 2014-2015, est de contribuer au maintien, et si possible à l'amélioration, de l'état de conservation des populations de Maculinea du territoire transfrontalier.  

Axes de travail

 

  • Travail collaboratif pour une cohérence des interventions sur les populations de Maculinea
  • Mise en œuvre de la stratégie et du plan d'actions transfrontalier élaborés dans le précédent projet INTERREG ;
  • Elargissement à de nouvelles populations et prise en compte de l'Azuré du serpolet dans le canton de Genève et le territoire directement limitrophe de l'Ain.
  • Développement d'outils de communication permettant la valorisation touristique douce des sites, l'organisation d'événements grand public, l'organisation d'animations pédagogiques ...

Objectifs principaux

 

  • Poursuivre le suivi des papillons et plantes-hôtes sur les sites accueillant des Maculinea
  • Accroître les connaissances générales par des études thématiques ciblées
  • Organiser la centralisation des connaissances sur les Maculinea
  • Mettre en œuvre des actions concrètes de gestion et de protection
  • Développer des actions de communication, sensibilisation et valorisation des résultats
  • Assurer la coordination et l'animation de la mise en œuvre du projet, son suivi administratif et financier.

Les papillons Maculinea

Ces lycènes sont appelés communément azurés en raison de la couleur bleue dominant chez la plupart des espèces. Les Maculinea présentent un cycle biologique complexe, faisant intervenir une plante et une fourmi hôtes.

Déposés par la femelle sur la plante-hôte, les œufs donnent naissance aux premières chenilles qui débutent leur vie en consommant cette plante. Par la suite, la chenille se laisse tomber au sol. Là, elle doit être trouvée par une fourmi qui la prendra pour une de ses larves et la conduira à sa fourmilière.
Commence alors la deuxième phase de sa vie, durant laquelle la chenille est nourrie par les fourmis ou consomme les larves de celles-ci. C'est dans la fourmilière que la chenille se métamorphosera et que naîtra le papillon qui devra rapidement en sortir pour éviter d'être éliminé par ses hôtes involontaires.

 

Ce projet sera mis en œuvre sur la période 2016-2019

avec un budget prévisionnel de 987 896 €.

Il bénéficie d'un financement du programme INTERREG France-Suisse (www.interreg-francesuisse.org) pour un montant de subvention FEDER de 427 950 €.

Contacts :
Bernard Bal – coordinateur scientifique
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Chloé Weeger – coordinatrice générale
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cécile Guérin – coordinatrice pour la Réserve Naturelle Nationale du Marais de Lavours
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Azuré des paluds (Maculinea nausithous)

 

POLCCA

POLCCA.png

 logoasterslogoVaud-bichromeecusson genevecen-rhonealpes-couleurs1logo cen-savoielogo EID Rhone Alpes 2010Logo RNML grand    logo dreal